Menu
BRAND. For lab. For life.®

Mesure volumétrique

avec des appareils de volumétrie en verre

Travailler avec des appareils de volumétrie

Le ménisque du liquide

Le terme 'ménisque' est utilisé pour décrire la courbure de la surface d’un liquide.  Le ménisque peut prendre une forme convexe ou concave. La courbure résulte du rapport entre les forces d’adhésion et de cohésion. Si les molécules du liquide subissent une force d’attraction plus forte de la part de la paroi de verre (force d’adhésion) que de la part des autres molécules du liquide (force de cohésion), le ménisque prend une forme concave. C’est-à-dire, le liquide monte près des bords du récipient. C’est le cas, par exemple, des solutions aqueuses. Si le diamètre d’une pipette est suffisamment petit, par ex. celui d’une pipette capillaire, la force d’adhésion suffit non seulement pour faire monter le liquide près des bords du récipient, mais en plus pour faire monter toute la surface du liquide (effet de capillarité). Si la force de cohésion entre les molécules d’un liquide est supérieure à la force d’adhésion entre les molécules du liquide et celles de la paroi de verre, le ménisque prend une forme convexe. C’est le cas, par exemple, du mercure.

Ajustage du ménisque

Une condition essentielle pour la mesure exacte de volumes est l’ajustage exact du ménisque.

Ménisque concave dans une pipette graduée.

Dans le cas d’un ménisque concave, la lecture du volume se fait au point le plus bas de la surface du liquide. Ce faisant, le point le plus bas du ménisque doit toucher le bord supérieur du trait.

Ménisque convexe dans une pipette graduée.

En cas de ménisque courbé vers le haut, le volume peut être lu sur l’emplacement le plus bas du niveau de liquide (marge). Le point le plus bas doit pour cela toucher le bord supérieur du trait de jauge.

Indication du ménisque par la bande photophore d’une burette.

La bande photophore est une étroite bande bleue au centre d’une bande blanche. Elle est imprimée au dos des burettes afin d’améliorer la lisibilité. En raison de la réfraction, la bande bleue apparaît sous forme de deux flèches au niveau du ménisque. La lecture se fait au point de contact des deux pointes.

Remarque importante: Lors de l’application pratique, la température du liquide et la température ambiante jouent un rôle important. Alors que la dilatation des appareils de volumétrie en verre est négligeable, il faut tenir compte de la dilatation des liquides qui varie en fonction des différentes températures. Afin que l’erreur de volume soit aussi faible que possible, tous les volumes des liquides ayant un rapport entre eux doivent être mesurés à la température habituelle (régnant tous les jours). Lors de la composition de solutions standard, notamment, il est préférable d’effectuer le pipetage de l’échantillon et le titrage à la même température. Par ailleurs, les grandes différences de température entre l’appareil et le liquide sont à éviter.

Lecture du ménisque

Pour obtenir un ajustement sans parallaxe du ménisque, il convient de tenir l’appareil de volumétrie à la verticale. L’oeil de l’utilisateur doit se trouver
à la même hauteur que le ménisque. Dans cette position, le trait circulaire apparaît en tant que ligne droite. Lorsque l’on tient une feuille de papier foncé derrière l’appareil, juste en dessous du trait circulaire ou d’une subdivision, le ménisque devient plus sombre et par conséquent plus visible sur un fond clair.

Meniskus

Maniement des fioles jaugées

Les fioles jaugées, classe A et B, sont des appareils de volumétrie calibrés pour contenir 'In', qui servent en particulier pour préparer des solutions exactes, comme par ex. solutions étalons et standards, et dissolutions.

 

Les méthodes d’analyse modernes exigent des fioles jaugées de petits volumes. Les fioles jaugées de forme standard, dans cette gamme de volumes (jusqu’à env. 50 ml) ont tendance à se renverser à cause de leur centre de gravité élevé et leur base réduite. Les fioles jaugées de forme trapèze offrent une stabilité nettement améliorée. Leur centre de gravité se place plus bas et leur base est plus du double de celle d’une fiole standard à volume égal.

Utilisation d’une fiole jaugée pour la préparation d’une solution étalon:

1 / 2

1. Placer dans la fiole jaugée la quantité de substance exactement pesée ou bien verser un concentré liquide standard.

 

2. Remplir la fiole d’eau distillée jusqu’à la moitié environ et l’agiter afin de réaliser la dissolution ou bien le mélange.

 

3. Ajouter de l’eau distillée presque jusqu’au trait de jauge.

4. Ajouter le volume restant nécessaire à l’aide d’une pissette (ou pipette) jusqu’à ce que le ménisque se trouve exactement au niveau du trait circulaire.

 

Important: la lecture doit être effectuée à la hauteur des yeux! La paroi de verre au-dessus du trait ne doit pas être mouillée.

 

5. Ensuite, boucher la fiole et l’agiter en la retournant plusieurs fois pour réaliser le mélange.

Téléchargement de documents

BLAUBRAND® Volumetric instruments

Brochure | pdf | 897 KB

Volumetric Measurement

Brochure | pdf | 4 MB

BLAUBRAND® Volumetric Instruments and Density Bottles

Standard Operating Procedures (SOP) | pdf | 836 KB

Volumetric Flasks

Note d'application | pdf | 194 KB

BLAUBRAND® Volumetric instruments

Brochure | pdf | 1 MB

Volumetric Measurement

Brochure | pdf | 4 MB

BLAUBRAND® Volumetric Instruments and Density Bottles

Standard Operating Procedures (SOP) | pdf | 840 KB

choisi